Nombreuses sont les personnes qui s’interrogent sur la naissance de James. D’où vient-il ? Comment est-il né ? Qui sont ses parents ? Quelques éléments de réponses se trouvent dans un de ses écarts, l’acte de naissance, où quelques éléments de son apparition vous sont contés.

Nous admettrons qu’au fils du temps, le personnage de James est devenu un observateur, de lui-même et des autres : une curieuse créature, parfois en errance, dont le plaisir est de déformer le réel par la poésie et sa sensibilité. Comme toutes les bonnes histoires, celle-ci se doit d’avoir un ancrage, un début, et c’est à travers cette nouvelle série d’Appar-Être que James se met en scène dans les yeux de son créateur : berceau de sa naissance.

Ses premiers pas, James les fit dans l’œil de son illustrateur, Romain Ravenel, peu de temps après avoir découvert que c’était par ce biais qu’il créait des histoires. Il aurait pu se tenir sur son épaule où marcher à ses côté mais non : le personnage a préféré la paupière comme balcon pour ses observations. Aucun récit ne vient sans une certaine émotion, un ressenti face à telle ou telle situation. Quoi de mieux que l’œil comme miroir-témoin d’un dialogue, d’une scène ou d’une tranche de vie qui suggère quelques réactions donc un soupçon d’émotion. Mais souvent, l’œil nous trahit : grand ouvert, petit, désirant, triste ou en colère il est le centre de nos ressentis et transmet – plus ou moins honnêtement – notre réaction première sur ce qui va s’ensuivre. Pour James, cet organe serait sa mémoire, sa première source de connaissance et son éducation. Dans cet Appar-Être, le personnage s’amuse à lire les émotions de son illustrateur comme un jeu de double regard car qui peut affirmer que ce qu’observe l’illustrateur intéresse James et vice-versa ?

Finalement, que sait-on vraiment de James ? Excepté le fait que, de temps à autre, il peut être un peu tape à l’œil.

"Appar-Être" : double regard, James, James & cie, james et cie, james et compagnie, james & cie les écarts, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, Appar-être, Romain Ravenel, illustration, dessin, poésie, graphisme, personnage, regard, oeil, création, art visuel, émotion, récit, photo, photographie, incruster,

Appar-Être : double regard #1

"Appar-Être" : double regard, James, James & cie, james et cie, james et compagnie, james & cie les écarts, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, Appar-être, Romain Ravenel, illustration, dessin, poésie, graphisme, personnage, regard, oeil, création, art visuel, émotion, récit, photo, photographie, incruster,

Appar-Être : double regard #2

"Appar-Être" : double regard, James, James & cie, james et cie, james et compagnie, james & cie les écarts, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, Appar-être, Romain Ravenel, illustration, dessin, poésie, graphisme, personnage, regard, oeil, création, art visuel, émotion, récit, photo, photographie, incruster,

Appar-Être : double regard #3

"Appar-Être" : double regard, James, James & cie, james et cie, james et compagnie, james & cie les écarts, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, Appar-être, Romain Ravenel, illustration, dessin, poésie, graphisme, personnage, regard, oeil, création, art visuel, émotion, récit, photo, photographie, incruster,

Appar-Être : double regard #4

"Appar-Être" : double regard, James, James & cie, james et cie, james et compagnie, james & cie les écarts, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, Appar-être, Romain Ravenel, illustration, dessin, poésie, graphisme, personnage, regard, oeil, création, art visuel, émotion, récit, photo, photographie, incruster,

Appar-Être : double regard #5