Laissez moi vous présenter la Vitrine Ephémère, une association et un concept itinérant réunissant une soixantaine d’artistes : peintres, illustrateurs, designers, photographes, artisans, etc.

Tout commence par une observation sur nos villes et surtout sur les commerces et lieux qui, jour après jour, se ferment pour nous offrir un triste paysage : une peinture bétonnée d’abandon. Dans ce monde de bitume où le commerce ne fait plus loi, un groupe culotté lança une invasion artistique : placer l’art chez les inoccupés ! Ainsi, est née l’idée de la Vitrine Ephémère : une proposition faite à des propriétaires et des particuliers d’occuper des espaces vides pour s’exposer un temps donné. Le concept ne manque pas de plaire et pousse un noyau dur d’artistes à s’installer à Metz.

D’abord ouverte rue du 20ème corps américain, la Vitrine Ephémère fait briller ses vitres en créant un espace ouvert pour tous les publics. Pas de coulisses : le travail est à nu sans peur de montrer son processus et les spectateurs ne manque pas de complimenter ce qui se fait. Cette vitrine-atelier attire de nouveaux créateurs et, petit à petit, le collectif prend forme : la vitrine mute en miroir d’œuvres et de personnes.

Le premier chapitre de cette aventure se clôt pour donner suite à de nouvelles péripéties au cœur de la ville : dans le centre commercial Saint-Jacques à Metz. Le pari est de taille ! En effet, quoi de mieux que l’installation d’une vitrine en pleine galerie marchande et, pourquoi pas, une galerie au cœur des vitrines des marchés – vous me suivez…

J’imagine votre réaction : « James : vitrine, galerie, art, magasin… ce sont des jeux de mots évidents ! » – très juste, cependant laissez-moi vous rappeler que la vitrine éphémère est un concept et comme tout concept : il se doit de bousculer quelques définitions. Ne nous leurrons pas : envahir et redessiner des lieux inoccupés permet de proposer un marché et des ventes car rien de ce que nous voyons ne se fait sans caillasse – sauf si l’on aime sculpter. Evidemment, certains objets appellent à plus ou moins de budget pour être construit selon les matériaux employés ou la technique de production. Ce nerf de la guerre qu’est la vente reste capital : peut importe le muscle dans lequel il loge. La Vitrine Ephémère est avant tout une proposition artistique mais elle n’exclut pas cette volonté de diffuser et vendre ses artistes. Néanmoins, nous devons nous entendre sur le terme « vente » – car j’entends déjà les cordons de vos bourses se resserrer – chaque artiste fixe ses prix et a ses à côtés : permettez-moi donc d’ôter la confusion entre la Vitrine Ephémère et un énième magasin de création.

Parce que m’y suis promené, je dirais que la singularité de cette initiative ne réside pas dans l’offre mais dans l’accueil. Le lieu propose des permanences où les artistes qui vous accueilleront engageront différentes médiations. A l’opposé d’un magasin, ici, personne ne vous poussera à l’achat. Les artistes chercheront vos interrogations sur ce qui est présenté. La perspective d’acquérir des objets d’art ne se joue pas sur un présentoir mais sur une sensibilité : et comment la développer si nous ne la nourrissont pas auprès de ceux qui ont créé ?

La Vitrine est une idée jonglant entre la galerie d’art et le collectif d’artistes qui, pour petits et grands, met à disposition ses œuvres. Dans un monde où les préjugés sur l’accessibilité à l’art vont bon train, il est bon d’oser franchir le pas pour s’aventurer dans une aventure collective, humaine, soucieuse de se propager là, où qui voudra bien l’accepter. Fan de curiosités en tous genres, je ne peux que vous inviter à diriger vos yeux vers cette vitrine car qui sait combien de temps elle sera encore ici…

Site web : http://www.vitrineephemere.fr/

Page Facebook : Vitrine éphémère

La Vitrine Ephémère, Metz, Centre Saint-Jacques, exposition, collectif d'artistes, association, design, illustration, photographie, concept, James, Romain Ravenel, collaboration artistique, présentation, communication, Jean-Christophe Trichery, James a rencontré..., James et cie, james et compagnie, james & cie, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, james & cie les écarts,

James a rencontré… La Vitrine Ephémère