Laissez moi vous présenter la web-émission Un livre 2.0, déclinaison de l’émission télévisée Un livre un Jour proposée par France 3.

Réalisée par une équipe jeune et dynamique sous la supervision de Delphine Japhet et d’Adeline Alexandre, la rédaction d’Un livre un Jour a créé un temps et un espace dédié au monde foisonnant des acteurs de l’édition et de la littérature numérique. Diffusée depuis septembre 2013, cette émission s’aventure sur la toile à la recherche de ces intriguants passionnés par l’écriture : ses nouvelles formes, ses modes de productions et ses différentes propagations. Il est évident que nous, homo-sapiens connectés, avons radicalement changé nos rapports aux mots et à leur réception. A titre d’exemple, je prendrai les phénomènes naissants sur les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter où chacun peut s’exercer à la « twittérature » en fixant des rendez-vous, quotidiens ou non, à nos spectateurs-lecteurs, pour suivre les aventures de personnes ou avatars dont nous relayons les univers auprès d’autres lecteurs, découvrant ainsi ces écrits temporaires de notre temps. Voici qu’émerge une nouvelle forme de « mise en scène » du mot, soumise à des contraintes : une écriture s’étalant dans le temps au fils des semaines et des mois maintenant le lecteur en état de veille permanente.

Question à toi lecteur ?  Y a-t-il eu tant de changements ? Tout ceci n’était-il pas déjà présent dans notre bon vieux papier ? Le plaisir du temps de lire, la rencontre avec un auteur, le déroulé d’un récit, la découverte de personnages, la fébrilité jusqu’au The End. Ce serait donc la réception, notre engagement et attente vis à vis de l’écriture et son support qui ont été modifiés ? J’ose même aller plus loin : aujourd’hui, ne pourrait-on pas penser que l’immédiateté de l’écrit, que l’on concède trop rapidement aux réseaux sociaux, reste la vérité du livre ? Et qu’à l’inverse, l’écriture qui nécessite un temps réel pour ne pas tomber dans l’oubli est celle que nous trouvons sur nos supports numériques ? Inutile d’aller plus loin, il y a tant et tant à réfléchir… Je préfère regarder Un livre 2.0 qui a décidé d’établir des réponses sur ces réflexions. Vous me direz « James, encore un paradoxe » – amusant mais oui – car un véritable temps est nécessaire pour expliquer au plus grand nombre – ce et ceux – qui s’affairent devant leurs écrans pour offrir et créer du texte. Tout cela ne peut pas être traité dans l’urgence ou la fugacité dont on taxe parfois à tort, les univers littéraires numériques et les nouvelles initiatives d’éditions. Je laisse les mots de Delphine Japhet en témoigner : « Au moment où le livre et la lecture connaissent un bouleversement sans précédent avec la révolution numérique, nous avons constaté qu’il n’existait aucune émission qui puisse guider les lecteurs et les internautes dans ces nouveaux usages ni ces nouvelles offres culturelles d’où notre volonté de créer cette émission. ».

C’est donc ici que je m’arrête pour vous inviter à – ne pas lâcher vos bouquins – mais prendre un peu de votre temps afin d’explorer cette émission et ses découvertes qui ne manqueront pas de piquer votre curiosité, ou qui sait, éveilleront chez vous l’envie de tenter l’aventure – écrivains ou lecteurs – sur ce vaste terrain qu’est la littérature numérique.

Un livre 2.0 par James, James, James a rencontré..., Un livre 2.0,

Un livre 2.0 par James