Par delà l’Est froid…

Don était un garçon classique dans son ensemble. Intégralement commun, il ne connut rien de fantastique entre l’enfance et l’adolescence, si ce n’est un dépucelage précoce avec sa professeur de contrebasse et un diplôme en science du végétal. Au premier jour de ses 23 ans, Don s’était lancé dans un périple entre Vladivostok et Oulan-Bator.  Arrivé dans la ville portuaire de l’est de la Russie par pure impulsion, sans réfléchir, après s’être entiché d’une jeune blonde aux seins en poire, les choses s’étaient vite envenimées à la seconde où le fiancé de la belle russe était parvenu à comprendre que Don n’était pas le petit cousin de celle-ci… Proche d’un départ imminent, on ne lui donna pas l’autorisation de traverser la Chine pour rejoindre la capitale Mongole où l’attendait son père. Il dut s’en remettre aux routes désertes et bucoliques longeant les limites de la mère patrie. 3 976 km de bitume à perte d’horizon alignés sur la frontière chinoise, au milieu des plaines de l’Extrême Orient Russe. Une région du monde que peu traverse. Il lui fallut passer par Khabarovsk, une ville plantée sur les rives du fleuve Amour. Là, au cœur des trois collines jalonnant la ville, dans un bistrot centenaire, il fit la connaissance de Troket, un vieux mouton que la vie avait laissé là. Après une cuite mémorable, les deux vagabonds devinrent inséparables et continuèrent leur fuite vers l’Ouest, à la recherche d’une nouvelle façon de penser la vie et, à fortiori, de la vivre…

Qui sont Don & Troket, Don & Troket, les écarts, les écarts de Don & Troket, Godefroy Gordet, illustration, portrait, récit, graphisme, James et cie, James & Cie, james et compagnie, james et compagnie les écarts, james & cie les écarts, james et cie les écarts,

Portrait n°1 – Don & Troket