James & Cie - Les écarts

Collectif d'auteurs/personnages ou de personnages/auteurs dessinés. Découvrez notre univers fait de poésies, récits, expositions, projets et aventures.

Les écarts, Les écarts de Lily

Sous le bitume, les bruits

Trahison sur braises

Paris m’enlace

Sur ce Trottoir Câlin

Me miroir ce Vide Immense

Mon chante son Refrain

Elle et Moi ne sommes pas

Elle et Moi ne sommes plus

Ni de Fer Ni d’Acier

Ni même Amitié,

Paris me lasse

De mes lointains Chagrins

Me piétonne et me passe

Un Flambeau Incertain

Oh Paris Amoureuse

Oh Paris la Rêveuse

Éteins ta Veilleuse

Redeviens- moi Heureuse

Car ici, nous sommes deux.

Les vagues obscenes

Pariez-moi Oh Paris

Foutez-moi dans votre Lit

Coulez-moi dans vos Veines

Votre Poison Interdit

Plantez-moi Oh Paris

Mère de milliers d’hommes

Qui vous frôlent chaque nuit

Par d’Incestueuses Poésies

Achevez-moi Oh Paris

Puisque je vous offre Ma Vie

Mon Espoir le plus profond

Celui qui porte Mon Nom

On me l’avait pourtant dit

Dans des Livres, des Ecris

Que lorsque l’on vous joue notre vie

L’Ignorance est Mépris

Et quand viendront les Nuits

Promenez-vous sur Mon Corps

Et faite couler la Seine, encore

Le long de Mon Navire Engourdi.

Sous le bitume, les bruits, Lily, les écarts, les écarts de Lily, james et cie, james et compagnie, james & cie, james et cie les écarts, james et compagnie les écarts, james & cie les écarts, dessin, personnage, personnage dessiné, illustration, poésie, récit, écriture, sensuel, écriture érotique, récit érotique,

Sous le bitume, les bruits

2 Comments

  1. K.antig

    Fluctuat nec mergitur

  2. lily

    Bonjour K.antig,
    merci d’avoir pris le temps de me lire ;
    je suis nouvelle dans l’équipe de James et c’est très agréable de voir un tout premier commentaire 🙂
    Paris et sa devise, il me semble que rien n’enlèvera jamais à cette ville son ambiance si prégnante qui apporte une inspiration qui lui est toute propre!
    Au plaisir de prochains échanges,
    bonne journée;
    Lily

Leave a Reply

Theme by Anders Norén

%d blogueurs aiment cette page :